Infos travaux :  Retrouvez l’ensemble des informations relatives aux perturbations en cours sur notre réseau

Notre histoire et nos chiffres clés

Notre histoire et nos chiffres clés
Accueil Notre réseau de chaleur Notre histoire et nos chiffres clés

SODIEN : UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE AU RÉSEAU DE CHALEUR DE DIJON METROPOLE

Depuis 2013, la Société DIjonnaise d’Énergie Nouvelle (SODIEN), filiale du Groupe Coriance, exploite le réseau de chaleur de Dijon Métropole dans le cadre d’une Délégation de Service Public (DSP).

En tant que Délégataire de Service Public, SODIEN a pour mission de fournir l’énergie nécessaire aux besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire des usagers de Dijon, Chenôve et Talant en mettant en œuvre des solutions performantes, économiques et respectueuses de l’environnement. Véritable outil de confort urbain, le réseau de chaleur présente de nombreux avantages et constitue une source de chaleur sûre et économique.

Les partenaires

LA CRÉATION D’UNE CHAUFFERIE BIOMASSE AUX VALENDONS POUR ASSURER LES BESOINS EN CHALEUR DE DIJON MÉTROPOLE

Les réseaux historiques de Fontaine d’Ouche et Chenôve, créés entre 1963 et 1969, étaient alimentés exclusivement par des énergies fossiles : gaz, fioul et charbon.

La construction et la mise en service d’une nouvelle chaufferie biomasse dans le quartier des Valendons était une priorité pour SODIEN afin que les deux réseaux de chaleur historiques, celui de Fontaine d’Ouche et celui de Chenôve, soient interconnectés, pour être tous deux alimentés à partir de cette énergie renouvelable et locale. En 2015, SODIEN met en service sa chaufferie biomasse pour que la chaleur distribuée sur le réseau soit produite majoritairement à partir d’énergie renouvelable.

En 2020, SODIEN diversifie son mix énergétique en se raccordant à l’Usine d’Incinération des Ordures Ménagères (UIOM) de Dijon.

Dans un second temps, certains tronçons du réseau de chaleur, les moyens de production de chaleur et les sous-stations ont été rénovés. Depuis l’interconnexion des deux réseaux, SODIEN continue de développer le réseau de chaleur vers de nouveaux secteurs comme les quartiers de Faubourg Raines et la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin mais également la ville de Talant.

DES OUTILS TECHNOLOGIQUES INNOVANTS ET DES MOYENS HUMAINS POUR DÉVELOPPER LA PERFORMANCE ENVIRONNEMENTALE 

SODIEN assure le suivi et l’optimisation du fonctionnement du réseau pour garantir la continuité du service, tout en renforçant sa performance environnementale. Des outils technologiques innovants et des moyens humains adaptés sont déployés pour renforcer la qualité de service et les relations avec les usagers et les abonnés.

L’HISTOIRE DE SODIEN

1963
1969
2013
2015
2017
2018
2020
1963
1963
Création du réseau de chaleur de Fontaine d’Ouche pour accompagner le développement de la ZUP.
1969
1969
Création du réseau de chaleur de Chenôve.
2013
2013
Coriance remporte l’appel d’offres lancé par la Métropole et signe un contrat de Délégation de Service Public. Ce contrat porte sur un périmètre élargi : les réseaux de chaleur des quartiers de Chenôve et de la Fontaine d’Ouche.
2015
2015
Mai 2015 : Interconnexion des réseaux historiques de chaleur de Chenôve et de Fontaine d’Ouche. Une opération prévue depuis la prise en charge du réseau par SODIEN mais qui a nécessité la rénovation du réseau et son passage en basse pression. Août 2015 : Mise en service de la chaufferie bois des Valendons.
2017
2017
SODIEN déploie le réseau de chaleur sur différents quartiers (Bourroches, Écoquartier de l’Arsenal, Motte Giron…)
2018
2018
SODIEN déploie le réseau de chaleur sur le quartier de Faubourg Raines et acte le futur raccordement de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin.
2020
2020
SODIEN diversifie son mix énergétique en raccordant le réseau de chaleur à l’Usine d’Incinération des Ordures Ménagères (UIOM) de Dijon Métropole. La chaleur provenant de l’UIOM sera récupérée par le réseau urbain pour alimenter les sous-stations.

CHIFFRES CLÉS DU RÉSEAU DE CHALEUR DE SODIEN

Chiffres 2021

  • La chaleur est assurée à + de 60% à partir de sources d’énergies renouvelables et de récupération
  • 44 km de réseau
  • Plus de 22 000 tonnes de biomasse utilisées
  • 270 sous-stations réparties sur le territoire
  • 16 500 t de CO2 évitées chaque année, soit l’équivalent des émissions de 13 750 voitures
  • Contenu carbone du réseau : 78 g eq CO2 par kWh produit
  • 21 000 équivalents-logements raccordés
  • 155 GWh de chaleur distribuée
  • 80 MW de puissance thermique disponible
  • Un investissement total de 70 millions d’euros* (dont 10 M€ cofinancés par l’ADEME Bourgogne-Franche Comté depuis 2013)
Partager cette page
Découvrez aussi
Le fonctionnement de notre réseau de chaleur urbain
Le fonctionnement de notre réseau de chaleur urbain
Sur le territoire de Dijon Métropole, la chaufferie biomasse alimente à plus de 40% le réseau de chaleur. Il est également alimenté à 20% par de l’énergie de récupération en valorisant l’énergie des déchets non recyclables. Ainsi près de 60%…
Les bénéfices de notre réseau de chaleur urbain
Les bénéfices de notre réseau de chaleur urbain
Le réseau de chaleur de SODIEN offre une réponse écologique et durable pour la métropôle.
Sodien
Une filiale du groupe Coriance

Coriance accompagne les collectivités et les industries dans la création, la construction et l’exploitation de réseaux de chaleur et de froid urbains depuis près de 25 ans.

Le site du groupe
Pointeur
Un projet ?
Et si l'energie verte était dans votre nature ?
Pointeur
Je me raccorde au réseau ?
Une filiale du groupe Coriance
Une filiale du groupe
Sodien
Accéder au site
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content