Infos travaux :  Retrouvez l’ensemble des informations relatives aux perturbations en cours sur notre réseau

Le fonctionnement de notre réseau de chaleur urbain

Le fonctionnement de notre réseau de chaleur urbain
Accueil Notre réseau de chaleur Le fonctionnement de notre réseau de chaleur urbain

Sur le territoire de Dijon Métropole, la chaufferie biomasse alimente à plus de 40% le réseau de chaleur. Il est également alimenté à 20% par de l’énergie de récupération en valorisant l’énergie des déchets non recyclables. Ainsi près de 60% de la chaleur alimentant le réseau est produite à partir de sources d’énergies renouvelables et de récupération. SODIEN complète son mix énergétique en utilisant la cogénération (35%).


La mutualisation des moyens de production de la chaleur présente des avantages écologiques : elle permet en effet de valoriser une ressource propre, locale et renouvelable comme la biomasse, et de mettre en œuvre des techniques au rendement élevé, comme la cogénération et donc de faire des économies d’énergie primaire.

Deux énergies principales sont sollicitées pour créer de la chaleur : 

LE BOIS ÉNERGIE

L’énergie issue du bois est produite à partir de la combustion de résidus de bois que l’on appelle “plaquettes”. La chaleur dégagée par la combustion de ces résidus va permettre de chauffer de l’eau qui va se transformer en vapeur et faire tourner une turbine capable de produire de l’énergie.

C’est une énergie non-polluante qui émet très peu de CO2 par rapport aux énergies fossiles. Les poussières et les fumées émises lors de la combustion du bois sont filtrées et les cendres sont récupérées et valorisées.

Le bois utilisé provient d’un rayon de 100 km maximum autour de la chaufferie. La filière bois permet de créer 3 à 4 fois plus d’emplois que l’énergie fossile et des postes non-délocalisables.

LA RÉCUPÉRATION D’ÉNERGIE

Le principe de la récupération d’énergie consiste à récupérer la chaleur dégagée par la combustion de déchets du centre de valorisation énergétique de Dijon.

La chaleur ainsi récupérée est transmise au réseau de chaleur par l’intermédiaire d’une station d’interconnexion hydraulique située à côté du lycée Montchapet. Elle est ensuite distribuée via plusieurs kilomètres de réseaux enterrés jusqu’aux sous-stations.


LA COGENERATION

La cogénération permet de produire simultanément et dans la même installation, deux formes d’énergies différentes : l’énergie mécanique convertie en électricité et la chaleur issue de la production électrique que nous utilisons pour le chauffage et la production d’eau chaude. Concrètement, il s’agit de récupérer la chaleur perdue lors de la production d’électricité et ainsi réduire les pertes d’énergie de manière significative. 

La chaleur produite peut alimenter les réseaux de chaleur de sites industriels, les établissements de santé, le tertiaire ou des logements.

(source ADEME cogeneration-2016).

Ces énergies sont accompagnées d’une énergie dite “de secours” pour garantir la distribution de chaleur en toutes circonstances :

LE GAZ NATUREL 

Le gaz naturel qui est l’une des énergies les moins carbonées, est utilisé en secours ou en appoint sur la durée du contrat.

Partager cette page
Découvrez aussi
Notre histoire et nos chiffres clés
Notre histoire et nos chiffres clés
Découvrez notre réseau, son histoire et les chiffres clés.
Les bénéfices de notre réseau de chaleur urbain
Les bénéfices de notre réseau de chaleur urbain
Le réseau de chaleur de SODIEN offre une réponse écologique et durable pour la métropôle.
Sodien
Une filiale du groupe Coriance

Coriance accompagne les collectivités et les industries dans la création, la construction et l’exploitation de réseaux de chaleur et de froid urbains depuis près de 25 ans.

Le site du groupe
Pointeur
Un projet ?
Et si l'energie verte était dans votre nature ?
Pointeur
Je me raccorde au réseau ?
Une filiale du groupe Coriance
Une filiale du groupe
Sodien
Accéder au site
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content